jeudi 26 juin 2014

Wynn Bullock

Wynn Bullock 1902-1975


 Wynn Bullock -Barbara ( solarized) 1956

Wynn Bullock -Barbara ( solarized) 1956


Mother and child ( big Sur) 1955


Death Valley  1940


Twin Oaks 1956

jeudi 12 juin 2014

Verdi - Rigoletto

Verdi 1813-1901

 Rigoletto / Luciano Pavarotti, Ingvar Wixell, Edita Gruberova, Victoria Vergara, Ferruccio Furlanetto, Riccardo Chailly (1981)

libretto



 

Haydn - Armida - N. Harnoncourt, Concentus Musicus Wien

Joseph Haydn 1732-1809

Armida opéra création 1784

livret


Haydn - Armida / Bartoli, Concentus Musicus Wien, Harnoncourt 


mardi 10 juin 2014

Gioachino Rossini (1792-1868)

Petite messe solennelle 1864




Petite Messe solennelle

1 - Kyrie eleison (chorus)
 2 - Gloria in excelsis Deo (chorus/quartet)
 3 - Gratias agimus tibi (contralto/tenor/bass)
4 - Domine Deus (tenor)
5 - Qui tollis peccata mundi (soprano/contralto)
 6 - Quoniam tu solus sanctus (bass)
7 - Cum Sancto Spiritu (chorus)
 8 - Credo in unum Deum (chorus/quartet)
9 - Crucifixus (soprano)
10 - Et resurrexit (chorus/quartet)
11 - Prélude religieux (piano)
 12 - Sanctus (chorus/quartet)
13 - O Salutaris hostia (soprano) 1:11:15
14 - Agnus Dei (contralto/chorus) 1:17:09
 Lucia Popp, soprano
 Brigitte Fassbaender, contralto
Nicolai Gedda, tenor
Dimitri Kavrakos

 Katia & Marielle Labèque, piano
David Briggs, harmonium
Choir of King 's College, Cambridge Conducted by Stephen Cleobury 1984 -

C'est à la demande du comte Alexis Pillet-Will, pour son épouse Louise, que Gioachino Rossini compose en 1863dans sa maison de campagne de Passy, la Petite messe solennelle. Rossini a alors 71 ans et a officiellement pris sa retraite depuis 34 ans. Il adresse au « Créateur » une dédicace en forme de boutade :
« Bon Dieu. La voilà terminée cette pauvre petite messe. Est-ce bien de la musique sacrée que je viens de faire ou de la sacrée musique ? J'étais né pour l'opera buffa, tu le sais bien ! Peu de science, un peu de cœur, tout est là. Sois donc béni et accorde moi le Paradis. »
 Giuseppe Verdi est beaucoup moins enthousiaste, comme il l'écrit au comte Opprandino Arrivabenele 3 avril 1864 :
« Rossini ces derniers temps, a fait des progrès et a étudié ! Étudié quoi ? Pour ma part, je lui conseillerais de désapprendre la musique et d'écrire un autre Barbier.. »
Après sa création privée, la partition est rangée dans un placard d'où elle ne ressortira pas du vivant de son compositeur.


dimanche 8 juin 2014